Les crèmes maison et les cires émulsifiantes… de quoi déchanter !

Les crèmes maison et les cires émulsifiantes… de quoi déchanter !

Le petites crèmes maison et les cires émulsifiantes…  De quoi déchanter légèrement!

 

(note importante… ce texte se veut informatif et au mieux de ma connaissance.  Les informations qui y figurent sont accompagnées de leurs sources et ont servie à me forger ma propre opinion.  Je vous encourage à bien lire sur le sujet, ailleurs qu’ici pour en tirer vos propres conclusions sans être trop influencer par ce que je déclare ici… vous savez, nous vivons dans un monde où tout peut être utiliser contre tous et chacun, je souhaite éviter qu’on n’ait envie de m’atteindre parce que je rends publique ma position par rapport aux termes que je juge plus marketing que bienfaiteurs…  Un de mes ancien patron m’a dit un jour:  »l’être humain étant ce qu’il est…  » )

Je vous demande pardon en avance car je vais faire éclater quelques bulles…

Premièrement… une émulsion c’est quoi?

C’est le mélange homogène d’une matière grasse (huile, gras, cire, beurre, etc…) et d’une matière aqueuse (base d’eau).  On retrouve des émulsions notamment en cuisine et en cosmétique.
En cosmétique, une crème est une émulsion, la cire émulsifiante étant l’agent émulsifiant !!!  En cuisine, une mayonnaise est une émulsion, l’oeuf étant l’agent émulsifiant !!!

 

Les CRÈMES…

Bon… ok… je vais en débobiner quelques-uns (unes)…

Une crème est, comme je le disais plus haut, un mélange homogène composé d’une partie d’eau et d’une partie grasse, une émulsion…  Pour faire ça, vous avez besoin d’un agent ÉMULSIFIANT (qui a la propriété de lier ces deux matières ensemble).  Les émulsifiants sur le marché n’ont rien d’aussi fantastique qu’ils le laissent croire… Ni pour vous, ni pour l’environnement, à base d’huile de palme, ou de coco et traités chimiquement pour extraire les propriétés émulsifiantes.

 

VOUS N’AVEZ PAS BESOIN D’UNE CRÈME… c’est un mythe, un argument de vente très probablement, une texture agréable… mais elle ne vous apportera rien de plus qu’un onguent… Notez que ceci est une opinion très personnelle et n’a aucunement comme but de démolir le travail ou les croyances des autres !

 

HYDRATATION :

En vérité ce terme signifie : Introduction thérapeutique d’eau dans l’organisme, par voie orale ou en perfusion intraveineuse, afin de prévenir ou de corriger une déshydratation en maintenant ou en rétablissant un équilibre normal de l’eau.

 

La peau n’est pas mentionnée comme moyen d’absorption de l’eau… et il y a une raison à cela…

 

Elle a été conçue pour être IMPERMÉABLE…

 

En cosmétique, un produit qui empêche de perdre l’hydratation, comme la cire d’abeille et les huiles sont aussi appelés hydratant, même si cela n’a rien à voir avec l’hydratation.  Cette utilisation de ce terme laisse plutôt croire que le produit EMPÊCHE la peau de perdre son hydratation ou est  »doux » pour la peau.

Le mot hydratation tel que vous la visualité est simplement un élément MARKETING.

 

Voir ce lien : https://www.lepetitmarseillais.com/article/pourquoi-est-il-important-dhydrater-sa-peau

 

EN RÉSUMÉ… IL FAUT S’HYDRATER PAR LA BOUCHE, SE CALMER, VOIR À MAINTENIR UN pH CORRECT (LE SUCRE ET LE STRESS ACIDIFIENT BEAUCOUP) ET S’AIDER AVEC UN ONGUENT FIMOGÈNE ET NOURRISSANT POUR NE PAS PERDRE SON HYDRATATION.  Le vinaigre de cidre de pomme non pasteurisé et le vrai citron son des aliments acides qui, une fois métabolisés, neutralisent le pH du corps

 

On revient aux cires émulsifiantes :

 

La POLAWAX : Cetylstearyl Alcohol (and) Polysorbate 60. OU Emulsifying wax NF

La cire émulsifianet végétale : Glyceryl stearate SE

La ÉCUmulse : Glyceryl Stearate (and) Cetearyl Alcohol (and) Sodium Stearoyl Lactylate

Alcool Céthylique: Cetyl Alcohol

Acide Stéraique: Stearic acid

 

Ok… maintenant la définition des composants :

 

Cetylstearyl Alcohol:

l’alcool cétylique formule : CH3(CH2)15OH  aussi appelé n-hexadécanol

Le n-hexadécanol, aussi connu comme l’alcool cétylique ou palmitique, est un alcool gras de formule semi-développée CH3(CH2)15OH. À température ambiante, l’alcool cétylique prend la forme d’un solide blanc cireux ou de paillettes.  L’hexadécanol est utilisé dans l’industrie cosmétique comme opacifiant dans les shampooings et comme un agent émollient, émulsifiant ou épaississant dans la fabrication de crèmes pour la peau et de lotions7. Il est également utilisé comme lubrifiant pour les écrous et boulons.

Le terme cétylique dérive de baleine (en latin: Cetus) car c’est de leur huile que l’alcool cétylique a été isolé pour la première fois.

 

L’hexadécanol a été découvert en 1817 par le chimiste français Michel Chevreul quand il chauffa du spermaceti, une substance cireuse obtenue à partir d’huile de cachalot, avec la potasse caustique (hydroxyde de potassium). Des flocons d’hexadécanol sont apparus avec le refroidissement.  Avec la disparition de la chasse commerciale des baleines, l’hexadécanol n’est plus principalement produit à partir de l’huile de baleine, mais est soit issu de l’industrie pétrolière, soit produit à partir d’huiles végétales comme l’huile de palme ou l’huile de coco.

 

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hexad%C3%A9canol

 

Polysorbate 60:

Monostéarate de sorbitane polyoxyéthylène 20 Monostéarate de polyoxyéthylène 20 sorbitane.  Aussi utilisé dans la nourriture en tant qu’émulsifiant.

A priori il a un effet laxatif comme le (E432) car ils sont très proches chimiquement.  Risque d’allergies chez les personnes intolérantes au propylène glycol (E1520).  Additif Polysorbate 60

 

Mélange de sorbitol partiellement estérifié et de ses mono- et dianhydrides avec de l’acide stéarique commercial alimentaire, condensé avec environ 20 moles d’oxyde d’éthylène par mole de sorbitol et de ses anhydrides.

 

On appelle composés éthoxylés les divers ingrédients cosmétiques ayant le point commun d’être fabriqués par éthoxylation.

On compte parmi eux les Polysorbates (émulsifiants, tensioactifs), le Sodium Laureth Sulfate (tensioactif), les PEG (PolyEthylène Glycol) (émulsifiants, agents de texture, humectants, tensioactifs, solvants), les Quaterniums (agents conditionneurs, conservateurs), les Polysilicones (agents conditionneurs), les Diméthicone Copolyols (émollients) et tous les ingrédients contenant le suffixe “-eth”. Le suffixe “-oxynol” (butoxynol, octoxynol, nonoxynol) ou bien le préfixe “hydroxyethyl-” (Hydroxyethylcellulose) désignent aussi des ingrédients éthoxylés.

 

Quel est le danger?   Le principal problème des composés éthoxylés est leur processus de fabrication. Ils sont fabriqués à partir d’oxyde d’éthylène, un gaz très réactif, extrêmement toxique, cancérigène et mutagène et utilisé comme arme chimique. C’est un processus très lourd, nécessitant des températures et pressions extrêmes, des consignes de sécurité très strictes et bien sûr, c’est très polluant.

 

Après transformation, il ne reste normalement pas d’oxyde d’éthylène, mais il est possible qu’il y ait une contamination au dioxane, substance irritante et classé cancérigène possible. Les composés ethoxylés ne sont que peu biodégradables.

 

Lien no1 : http://www.les-additifs-alimentaires.com/E435-polysorbate-60.php

Lien no 2: http://www.lessentiel-santenaturelle.fr/quels-ingredients-faut-il-eviter-dans-nos-cosmetiques/

 

Emulsifying wax NF:

Autre nom pour la POLAWAX… rien trouvé de plus… d’où la raison du mot ‘’ou’’ dans la description de la polawax

 

Sodium Stearoyl Lactylate:

Stéaryl de sodium lactylé.  La formule brute des principaux composants est :  C21H39O4Na  et  C19H35O4Na

Utilisé également dans la préparation des aliments, gardez en tête que ce que vous mettez sur votre peau est absorbé par votre corps… toujours.

Jugé non toxique, mais avec dermatites de contact répertoriés.  Souvent issu de l’huile de palme

Alimentaire : Parfois qualifié de chimique, modifié chimiquement, synthétique, ou semi-synthétique constitué d’acide stéarique (un acide gras saturé), d’acide lactique (E270) et neutralisé avec la base sodium.  Fréquemment rapporté inoffensif ou inoffensif dans les limites de la Dose Journalière Admissible. Cette dernière serait fréquemment dépassée, notamment chez les enfants (136–268%).  Selon le Dr Seror, il s’agit d’un produit chimique dont l’innocuité est mal connue, risque de perturbations digestives.  Le lactylate de sodium utilise notamment l’acide stéarique comme matière première, un acide gras potentiellement transgénique et trans (hydrogénation) ! Voir aussi le stéarate de magnésium E572 et les acides gras.  Allergie possible (rare).  Le lactylate de sodium est exclu de l’alimentation biologique en Europe comme aux Etats-Unis

 

Lien no1 : http://www.additifs-alimentaires.net/E481.php

Lien no 2: https://www.livestrong.com/article/353586-side-effects-of-sodium-stearoyl/

Lien no 3: https://ma-fr.openfoodfacts.org/ingredients-pouvant-etre-issus-de-l-huile-de-palme/e481-stearoyl-2-lactylate-de-sodium  

Lien 4: (voir additive E 481):  http://essonne21.fr/IMG/pdf/guide_vert_antimpalmitique_-_vivresanshuiledepalme_v3-8.pdf  

 

Glyceryl stearate :

Monostéarate de glycérol   formule : C21H42O4 Dérivé huile de palme.

Le ‘Glyceryl Stearate’ et son cousin le ‘Glyceryl Stearate SE’ sont des substances chimiques largement utilisées par les industries cosmétiques dans les produits de soins personnels.  Dans une recette cosmétique, contrairement au Glyceryl Stearate, le ‘Glyceryl Stearate SE’ n’a pas besoin d’un autre émulsifiant auxiliaire pour former une émulsion stable

 

Un très beau résumé ici qui donne les composants, mais également l’origine des produits émulsifiants… trop peu souvent naturel… C’est beau de lire des choses que nous ne pouvons pas comprendre, il est de votre responsabilité de faire une recherche par la suite pour en connaitre les origines et les effets sur vous et la planète…

https://www.compagnie-des-sens.fr/cires-emulsifiantes-guide-complet/

 

 

Il existe des ÉMULSIFIANTS NATURELS comme je jaune d’œufs, mais ils seront utilisés en cosmétique dite ‘’fraiche’’ qui ne se conserve pas ou que l’on doit réfrigérer.  Mais encore là, prudence avec la provenance et le mode de culture des ingrédient… Lécithine de soja provenant d’une culture OGM.. hummmm… pas sûre…

Voici un beau lien à ce sujet : http://www.cosmessencebio.fr/2014/10/les-emulsifiants-100-naturels-test-de.html

 

Alors voilà… j’espère que cela vous aura un peu éclairé.  En fait ce que je souhaite le plus, c’est de vous donner envie de vous poser plus de questions.  Fouillez, ne vous contentez pas des propos rassurants émits par des gens qui ont entendus les mêmes propos avant de vous les ttransmettre.  Allez plus au fond des choses.

 

Sachez aussi que si j’ai tord et que mon analyse est fausse, je suis une personne très ouverte aux connaissances et aux ajustements.  Vos corrections fondées sont les bienvenues, je réajusterai mon texte avec grand plaisir.

 

Marie-Eve

Simple nature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s