Volailles… alimentation libre

Volailles… Alimentation Libre

Pour vous mettre au parfum…

La qualité de vie et la qualité de l’alimentation d’un animal dont vous consommez la chair, les œufs, le lait, etc… est vraiment importante.   Je dirais même que son bonheur aussi l’est.  Consommer des produits provenant d’animaux enfermés, mal traités, mal nourrit, bourrés d’antibiotiques, de médicaments… qui mangent uniquement de la moulée… Des animaux qui ne pourront jamais métaboliser l’énergie du soleil, goûter un brin d’herbe et qui ne pourront jamais vivre une vie de liberté ni courir, ni mettre en pratique leur règles de vies sociales… est totalement innocence et dénaturé et vous absorberez toute cette mauvaise énergie.

(Attention, je ne suis pas en train de dire que tous les animaux d’élevage vivent dans ces conditions, on a de très beaux élevages au Québec, mais il est certain que moins vous payez cher, plus cette réalité est présente et encore plus dans les produits d’importation)

Imaginez-vous vous-même dans ces conditions de vie et faite moi un petit topo rapide sur ce que vous visualisez avoir comme état de santé physique et mentale… imaginez maintenant la qualité de votre chair, votre valeur nutritive et la qualité de votre ovulation (autant pour votre progéniture que pour ceux qui consommeraient vos œufs) … je crois que vous êtes plus à même de visualiser la chose quand on transpose cette réalité à l’humanité…

1- L’alimentation libre c’est de leur offrir le choix. L’animal sait d’instinct de quoi il a besoin.  La race, les conditions d’élevage, stade de vie, saisons, environnement, maladie et l’âge influence beaucoup les besoins alimentaires… Type à chair, poussins, super pondeuses, poulets fermiers ou des petites poulettes à houppettes… en cage, libre dans un petit enclos ou libre sur un terrain de 10 arpents, en train de couver, en train de grandir, en train de combattre une infection… les ressources et les besoins ne sont vraiment pas les mêmes.

Les moulées uniformisées contiennent aussi beaucoup de choses indésirables ou de moins bonne qualité comme les sous-produits animaux, colorants, appétants, agglutinants et cie… pas hormones de croissance dans la moulée depuis les années 70, mais indirectement présentent quand même à cause des sous-produits animaux d’origine souvent incontrôlable.  Souvenez-vous qu’une poule… c’est fait pour manger du grain, pas de la moulée!  On pourrait comparer ça à une alimentation humaine qui se composerais d’une belle croquette multivitaminée, toujours la même mauzus de croquette jour après jours, beau temps, mauvais temps!

***(sachez aussi que certaines moulées sont faites de grains provenant de chine… et que la vraie liste des ingrédients est souvent non disponible. Parfois, seule une liste des ingrédients POUVANT entrer dans la composition de la moulée est disponible).  Alimentation non adaptée aux différentes phases de vie de l’animal, pauvre qualité, irradiation en passant les frontière et conditions de cultures étrangères beaucoup moins contrôlées que les nôtres… toutes des choses évitables.

2- L’alimentation libre évitera le gaspillage. Ceux qui prennent de la moulée texturée (celle où l’on peut voir les grains, non agglutinés) comprendrons ce que je veux dire par  »gaspillage ». On se ramasse avec une farine non consommée car les poules n’en veulent pas.  L’animal, sous-alimenté en fait… Creusera pour aller chercher le grain qui lui fait envie et gaspillera la moulée qu’il n’a pas besoin en la jetant par terre.

Si vos poules jettent quand même un grain par terre, il y a une raison.  Il est difficile à avaler, il est avarié ou elles n’en ont pas besoin.  Tentez de le faire tremper et/ou germer et/ou fermenter.

3- Pas besoin de grains broyés ou écrasés. Les poules sont super bien équipées pour broyer elles-mêmes les grains dans le gésier.  SAUF POUR LE MAÏS (trop volumineux.  On est rendu avec du blé d’inde bionique !!!) et L’AVOINE (forme trop allongée et piquante qui coince dans la gorge).  Choisissez du maïs concassé et faites tremper l’avoine une nuit (voir la section réjuvélac également).  Il faut simplement penser à mettre aussi à leur disposition du gravier, pierre de chaux et/ou leur redonner les coquilles de leurs œufs passées au moulin à café ou broyées à la main pour le calcium et aider à la digestion.

4- Éviter les avitaminoses de cette manière. La moulée ne correspondant pas toujours au besoin du moment crée souvent des avitaminoses, (faiblesses, crêtes blanches, boiteries, baisse de la ponte, mais état général bon).  Mais une poule ce n’est pas végétarien et vous devez veiller à un apport en protéine animale

5-Le prix hyper avantageux. Voici les prix que je me suis fait faire dans ma meunerie (n’oubliez pas… pas besoin de grains broyés / écrasés / roulés, sauf maïs)

 

Prix grains rond à ma meunerie en 2017 :

-blé: 12.21$ / 40 kg
-orge: 10.80$ / 40 kg
-avoine: 11.23$ / 40 kg
-maïs concassé : 11.54$ / 40 kg

 

Possibilité aussi d’avoir du grain bio de homestead ou biorard (les prix sont sur leur site), mais si vous êtes capable de savoir si les grains ont reçu des pesticides d’entreposage ou pas, ça fait déjà une énorme différence sur la qualité du grain… mais bio = possible développement d’insectes meuniers comme le ténébrion et les acariens (mais… bibittes = synonyme de qualité.  Ce n’est pas naturel du tout que les insectes ne s’intéressent pas à vos grains)

* tous ces grains se vendent aussi en version écrasée si jamais vous voulez absolument ça ou si vous avez autre chose que des poules
Prix pour les grains écrasés à ma meunerie en 2017:
-blé écrasé: 7.79$ / 25 kg
-orge écrasé: 7.42$ / 25kg
-avoine écrasée: 7.33$ / 25 kg

 

6-Suppléments. Une poule ce n’est pas végétarien : insectes, petits mammifères, grenouilles, etc… Besoin de minéraux… poudre d’os ou gravier, redonner les coquilles d’œufs c’est ben correct.  Elles trouvent tout ça en parcours extérieur libre.  L’herbe fraîche est aussi vraiment appréciée et DU SOLEIL

Autres suppléments: protéines: soya ou lentilles germées, vers à farine, carcasses d’animaux morts… Un peu de graisses animales pour les poules en captivités.  À noter que les légumineuses doivent être soit rôti ou germés avant d’être donné aux poules car elles contiennent une toxine, détruite ou transformé lors de la cuisson ou de la germination.

7- Probiotiques. Pas nécessaires, mais de plus en plus utilisés… travailler en prévention plutôt qu’en traitement… les probios construisent et accompagnent le système immunitaire de l’animal, en plus d’aider à l’assimilation des nutriments.  Sources: soit les probiotiques aviaires (j’utilise baci+, produit québécois de haute qualité et propriétaires de l’entreprise très aimables et généreux de leur temps), soit les probiotiques que vous utilisez et produisez vous-même comme le kombucha, vinaigre de cidre de pomme non pasteurisé (ne me sortez pas le débat du vinaigre qui acidifie la poule et attaque son squelette SVP…

Le vinaigre de cidre de pomme vivant est un régulateur de pH). Différence entre les deux probiotiques: les probiotiques aviaires évoluent et de multiplient dans le système immunitaire aviaire alors que les autres évoluent dans un autre milieu (thé, eau, jus de pomme…).

Le REJUVELAC fait avec l’avoine que vous trempez est probablement la source la plus simple et la plus économique de probiotiques à leur apporter.  Voir un peu plus loin pour le réjuvélac…

En pratique, l’alimentation libre ça donne quoi?

Nul besoin de séparer les animaux par âge, sexe et fonction car l’animal répondra lui-même à son besoin en choisissant parmi la sélection offerte.

Cependant, il faudra porter une attention à la grosseur des grains offerts aux poussins.  Il existe d’autres recettes pour une alimentation plu naturelle pour les petits poussins (3 semaines et moins) nés en incubateurs : œufs cuits durs et broyés + quelque chose de vert (chou gras, pissenlit, etc..) + insectes broyés (broyé car l’exosquelette risque de causer des obstructions intestinales) + un peu de grain (gruau, blé, son, etc…)  Tout dans la même bouillie

Le temps d’adaptation est d’environ 2-3 semaines.  Les poules ne savent pas encore de quoi elles ont besoin.  Elles exploreront.  En premier, elles aiment habituellement beaucoup le maïs, puis le blé… l’orge un peu moins (si elles le boudent, faites-la tremper avec l’avoine).  Les grains trempés et lancés par terre ont un succès fou et l’avoine est le grain le plus reminéralisant de tous.  Une fois les volailles habituées, tout recommence à bien allé.  Si la ponte avait diminué, elle reprendra !

Gardez en tête qu’avant l’arrivée de la moulée… les poules mangeaient du grain et les humains mangeaient des œufs!

Les pourcentages de protéines, vitamines, oligo-éléments et cie ne sont plus important car, encore une fois, l’animal ira piger dans l’aliment de son choix pour répondre à son besoin immédiat.

* Petite parenthèse… faire tout ceci pour vos poules est merveilleux, mais ce serait aussi bien de penser à vous également !!!  Les germinations par exemple sont aussi bonnes pour vous que pour vos poules :0)

L’entreposage des poches de grains prend plus de place que la moulée à cause de la diversité… vous devez également pensé à la qualité d’entreposage (humidité, rongeurs, insectes meuniers… ).  Ne déposez jamais vos sacs directement sur un sol de béton.  Prenez des palettes de bois pour les sur élevés ou des feuilles de styromousse ou de ‘’shitting’’.  Faites une bonne rotation, mettez des chats dans la grange et créé-leur un petit milieu de vie autour du grain… certaines personnes utilisent de vieux congélateurs non fonctionnels ou des barils (n’ayant pas contenus de produits chimiques) pour entreposer le grain, mais assurez-vous que vos poches ne sont pas humides ou mouillées avant de refermer le couvercle hermétique du congélateur/baril que vous utilisez.

 

Besoins:

-Céréales

-des protéines

-des minéraux et oligo-éléments: calcium, phosphore, sodium, potassium, magnésium, cuivre, fer, iode, manganèse, sélénium, zinc, etc.

-de vitamines : A, D, E, vitamines du groupe B, choline, etc..

 

Céréales : maïs, orge, blé, avoine

 

Protéines :  luzerne, lin (entier ou tourteau) canola, soja (grillé ou tourteau), lentilles germées, vers à farine, autres insectes, protéines animales (ex : carcasses, farines animales, gras, …)

 

minéraux : Coquilles d’œufs, coquilles d’huitres, chaux, poussière de roche, bicarbonate de soude, germinations, …)

 

vitamines, minéraux et oligo-éléments : déchets de tables de produits frais, fruits et légumes, germinations de divers grains, multivitamines pour enfants (attention au dosage… en cas de carence seulement)

 

nourriture fraiche et autre (très important pour les oies et les canards, mais vraiment bien pour toutes les volailles) : laitues, œufs crus, fruits, légumes, germination, lacto-fermentations (bonnes bactéries, probiotiques, prébiotiques, levures), mie de pain sec, restes de table non assaisonnés…

 

ACCES À UN PARCOURS LIBRE DURANT LA BELLE SAISON pour pouvoir donner accès à plusieurs ressources naturelles comme l’herbe et plantes fraiche, les insectes, les petits animaux, les roches et le sable, l’eau de pluie ou l’eau courante. Ceci est encore plus important pour les oies et les canards.

 

BONNE CIRCULATION DE L’AIR AMBIANTE ET EAU PROPRE ET FRAÎCHE EN TOUT TEMPS.

 

PROBIOTIQUES…

 

Donc, parmi tout ce choix…  Voici comment je fonctionne pour ma basse-cour :

 

Toutes mes céréales sont rondes (entière et non broyées, non roulées, sauf le maïs qui est souvent trop gros).  L’avoine = trempage, germination et/ou réjuvélac.

Parfois l’orge est presqu’aussi longue que l’avoine et les poules la boudent… donc, même sort que l’avoine : trempage, germination et/ou réjuvélac

 

CÉRÉALES : Maïs, orge, avoine, blé

 

Protéines, vitamines, oligo-éléments : Tourteau de soja, insectes et carcasses animales ici…

mais possibilité de germination alternative de : blé, avoine, lentilles vertes, pois (selon la disponibilité), vers à farine en hiver de temps en temps, œufs entiers (cassés) de temps en temps, surtout quand l’hiver commence à être long, multivitamines (rarement… en accompagnement de traitements ou en cas de carences, mais ça ne devrait plus arriver maintenant !!!), suspendre une carcasse d’animal que vous avez abattu et retirer la majorité des chairs (exemple : après l’abattage de lapins, si vous l’avez défait en quartiers, vous pouvez suspendre la carcasse osseuse sur laquelle il reste quelques lambeaux de chair pour que les volailles ailles la picorer.  Le peu de viande qui reste sur la carcasse séchera et en principe, vous ne devriez pas avoir d’odeur désagréable.  Même les larves qui pourraient y naitre représentent une aubaine pour les poules.  Attention de rester salubre dans votre installation quand même.

 

Minéraux : pierre à chaux à volonté, coquilles d’œufs écrasées, bicarbonate de soude de temps à autre saupoudré en petite quantité dans la mangeoire, sauf quand elles vont dehors.  Je ne m’occupe pas des minéraux dans ce temps-là.

 

Autre, facultatif : TDA de temps en temps dans la moulée, lacto-fermentations quand j’en ai (vinaigre de cidre de pomme vivant, kombucha (mères ou quand il vire au vinaigre), fruits ayant servis à faire du kéfir, etc… ), réjuvélac fait à partir du trempage de l’avoine, germinations,  accès libre quand le gel est terminé pour leur laisser trouver plein de choses bonnes pour eux

 

Mais restez simples…  Tenez-vous en à ce qui vous fait du sens et qui est facile pour vous, sinon vous ne tiendrai pas la route !!!

 

Équipement : Il faut rester simple là aussi…

En été, vous pouvez lancer à la volée ou mettre en tas directement par terre, dehors les différents aliments que vous leurs offrez. La poule a un réflexe très puissant de fouiller et de se nourrir à même le sol.  Si le fait qu’il y ait des excréments par terre vous dérange, observez-les et vous verrez que même si vous ne les nourrissez pas parterre, elles passeront quand même la journée à fouiller au travers les fientes!

 

Une auge : Très simple à réaliser, imbriquez deux planches en angle de 90°, formant ainsi un réservoir en triangle.  Vous pouvez choisir de séparer ou non en compartiment pour éviter que les grains se mélangent.

 

auge

 

Germination de céréales :

Pourquoi faire germer du grain ???

Une graine contient la vie.  Quand elle est sec, elle est en dormance.   Le trempage réveille cette vie, il s’agit de la phase de pré-germination.  Déjà à ce stade, les valeurs nutritives ont commencé à se décupler.

Quand la germination s’amorce, certains composants se transforment et la quantité de vitamines est multipliée jusqu’à X 12 selon le cultivar.

tableau vitamines

 

Germination simplifiée à grande échelle :

germination

Faites des trous dans une chaudière en plastique de 5 gallons puis, embarquez-là dans une seconde non trouée pour permettre l’égouttage.

– Premièrement, votre grain doit être ENTIER et vivant.  Impossible de faire une germination avec un grain concassé ou roulé.

– Faire tremper le grain une nuit de temps dans l’eau (couvrir le grain avec l’eau)

– 2 pouces de grains MAXIMUM par chaudière, sinon ça ne fonctionnera pas.

– Rincer le lendemain matin et égouttez.  Organisez-vous pour que le grain puisse être en égouttage constant, il ne doit pas y avoir d’accumulation d’eau au fond du contenant sinon le grain pourrira.  Si vous êtes capable de l’étaler dans un cabaret ou un contenant à fleur de balcon, ce serait bien pour permettre aux semences de se déployer
– Rincer le grain tous les jours et remettre en égouttage.  Arrêter le processus quand le grain germé a doublé ou tripler de volume et servez aux poules.  Ne vous cassez pas trop la tête avec des germinations destinées aux animaux sinon vous ne tiendrez pas la cadence… faites ça simple!

 

Germination à plus petite échelle, dans la maison…

* Ces informations sont également utiles pour vous, pas seulement pour vos poules !!!

1- Utilisez un pot mason de 4 tasses ( 1 litre).

2- Mettre des grains à germer au ¼ du pot
3- Faire tremper dans l’eau claire toute une nuit
4- Rincer et égoutter
5- Mettre un linge (comme de la tule ou une débarbouillette) pour couvrir le pot et l’attacher avec un élastique
6- Déposer le pot dans un récipient, la tête en bas, incliné à 45° pour permettre l’égouttage toute la journée
7- Rincer à tous les 24 heures, égoutter et remettre la tête en bas
8- Faire ce rituel tous les jours jusqu’à ce que la germination soit de la taille souhaitée.

Il est très important de rincer TOUS LES JOURS car des levures, des pathogènes et des moisissures pourraient d’installer dans les pousses.

 

Voici un tableau de germination de différents types de grains / graines

germination tableau

 

Réjuvelac :

Le réjuvélac est une fermentation hyper simple de céréale qui fera naitre une belle palette de probiotiques (bactéries et levures qui travailleront en symbiose avec la flore intestinale de l’animal, augmenterons ses défenses immunitaires, permettrons une meilleure digestion et une plus grande assimilation des nutriments.

Pour se faire, il faut simplement utiliser le tableau ci-haut.  Je vais prendre l’exemple de l’avoine car c’Est précisément la céréale que vous devrez faire tremper de toute manière pour la rendre facile à ingérer à vos poules…

Faite une germination, tel que mentionné plus haut dans les sections germination à grande et petite échelle.

Résumé rapide de la germination de l’avoine :

Mettre du grain à tremper (emplir max au 1/10 du contenant)
Trempage de 12 heures (une nuit)
Égouttage et germination de 2-3 jours (2 jours habituellement c’est parfait)

 

Et là… au lieu de servir tel quel…

Emplir d’eau et laisser fermenter environ 24 heures à une température d’au moins 20°C.  Quand il fait très chaud, ça va plus vite.  Dans les canicules, vous pourriez avoir un résultat en 12 heures.
La fermentation du Réjuvélac est accomplie quand des bulles remontent en surface si vous bougez un peu le contenant.
Le liquide obtenu est un réjuvélac.  Donnez-le à boire à vos poules.  Le grain fermenté est aussi rempli de propriété et est encore plus assimilable qu’il l’était avant.  Lancez-leur les grains, elles le dévoreront.
Si vous faites un réjuvélac pour vous-même (ce qui est vraiment une bonne idée) utilisez du grain bio SVP.  Le jus du réjuvélac peu servir à ensemencer un yogourt végétal/fauxmages, pas besoin de capsules de probios (remplacez l’eau de la recette par le jus du réjuvélac plein de probiotiques).  Il peut aussi faire partie des liquides de vos recettes, préférablement non cuites et être utilisé dans les smoothies.  Possiblité de faire un 2e réjuvélac avec une même batch de grain fermenté.  La 2e fermentation est plus rapide et plus forte en goût de fermentation par contre.

 

Autre source très nutritive autant pour vous que pour vos poules :

Le choux gras (chénopode, chenopodium album)

chou gras.PNG

Vos grands-mères vous le disaient… on ne jette pas nos choux gras!  C’est l’épinard du Québec, mais en fait il est 100 fois mieux que l’épinard de l’épicerie qui lui, devient toxique en vieillissant, dès qu’il est cueilli en fait !  Le chénopode se congèle et se cultive très bien…  Ce qui sera fort appréciable en hiver quand vos poules en auront vraiment mare d’attendre qu’on leur ouvre les portes du poulailler !!!

Ainsi que les feuilles de consoude (très riches) et les graines de courges (vermifuges)…

Alors voilà…

Avant de finir, je vous laisse un lien pour aller valider mes informations.  Il s’agit de l’expérimentation de l’alimentation libre en Ontario, avec tous les renseignements de performances et de coûts répertoriés.  Expérience faites sur du poulet à chair ross.  Résultat : rendement chair légèrement supérieur, cout légèrement inférieur… là on parle au commercial.  Mais pour un élevage personnel, les coûts sont extrêmement moins élevés.  Si vous travaillez avec la fermentation et/ou les probiotiques en plus, l’assimilation des nutriments et vraiment bonifié… ce qui n’est pas pratiqué au commercial!

http://www.omafra.gov.on.ca/french/crops/organic/news/2014/2014-03a2.htm

Je vous souhaite bonne réussite!

Marie-Eve Martineau

Simple Nature

La mère poule

 

 

Document à partager pour aider les gens, mais interdiction de l’utiliser à des fins de formation ou de profits.  J’ai travaillé fort pour créer ce document, j’aimerais que vous fassiez de même si votre intention est d’en tirer des intérêts sous quelques formes que ce soit!  Merci de votre compréhension.

Il est de votre responsabilité de valider les informations contenues dans ce document.  Je ne suis pas une professionnelle et je transmets l’information au mieux de ma connaissance dans un but de réel entraide… parce que j’ai foi en l’humanité ! (Je suis une des rare à posséder encore cette foi! Hahaha)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s